fbpx

PROGRAMMATION

 « Higitus Figitus Zomba Kazom !« 

Merlin, Merlin l’enchanteur

UTOPIE ET DYSTOPIE

La grande force de l’imaginaire, c’est de pouvoir nous emmener vers des mondes inconnus, merveilleux ou infernaux, qui ne ressemblent à rien de ce que l’on connait. Et parmi ces mondes possibles que la pop culture nous offrent, il y a ceux qui nous proposent une vision futuriste de notre monde. Avenir terrestre, épopée spatiale, dérive technologique : le champ des possibles est vaste dans le domaine de l’anticipation. Que l’avenir soit radieux dans les utopies, ou que nous courons à la catastrophe dans les dystopies, la pop culture n’a de cesse de nous faire apercevoir un kaléidoscope de lignes temporelles plus ou moins probables.

Et il s’avère que parfois, parmi ces inventions, certaines font mouche. Oui, il arrive que la fiction dépasse la réalité. Dans les pages de nos livres, sur les pellicules de nos films, dans les scénarios de nos jeux, l’avenir est partout présent. Il est d’ailleurs toujours troublant de constater à quel point la réalité elle-même s’inspire quelquefois de la fiction. Qu’il s’agisse de la naissance de vocations professionnelles à la vue d’un film ou d’une série de SF, ou d’innovations qui tirent leur source d’inspiration au travers d’œuvres de la pop culture, la fiction imagine, et nous puisons dans ces rêves et idées futuristes.

Jules Verne et ses anticipations des progrès techniques et technologiques ; Dune, Star Wars et Star Trek qui nous plongent dans l’espace ; Hunger Games, 1984 ou Le Meilleur des mondes qui proposent une évolution politique et sociale ; et tant d’autres œuvres qui nous parlent d’un futur plus ou moins lointain, toutes ont pour point commun de stimuler notre imagination, et, à bien des niveaux, d’infléchir notre réalité présente.

Car la pop culture, lorsqu’elle s’intéresse à l’anticipation, peut aussi se faire miroir de nos sociétés. Imaginer ce que sera demain si nous poursuivons sur notre dynamique actuelle, ou à l’inverse, si nous adoptons d’autres habitudes. Les utopies et les dystopies servent de base de réflexion sur ce que nous pourrions devenir, sur la manière dont la société peut évoluer. En se basant sur le présent, ou sur des idées originales, elles nourrissent notre imaginaire. Et des thèmes jugés farfelus ont pu émerger réellement par la suite.

C’est là toute la beauté et tout l’intérêt de l’anticipation : réalité et fiction s’entrecroisent sans cesse, se nourrissant l’un l’autre. Il n’y a pas la réalité d’un côté et l’imagination de l’autre. Les avancées et innovations n’émergent jamais ex nihilo. Et ce fait doit également nous rappeler que malgré les apparences, utopies et dystopies, à l’instar de réalité et fiction, sont elles aussi liées. Tout dépend des points de vue, et au-delà, nous vivons dans un monde fait de nuances. Le meilleur comme le pire coexistent.

C’est donc un voyage dans le temps que nous vous proposons en 2023. Aujourd’hui est peut-être déjà demain …